Cinéma - Séries,  Machine à Rêves

Game of Thrones ou Le Trône des Femmes

Violentées, enchainées, vendues, trahies, violées, abusées, etc., les personnages féminins de l’une des séries les plus emblématiques de ces dix dernières années ont subi leur lot de misères, de tragédies et d’épreuves de la part de la gente masculine. Néanmoins, si les scènes de viols et de nudités féminines sont pointées du doigt, jugées trop récurrentes et rabaissantes pour le genre féminin, voire même sexistes et misogynes, Game of Thrones n’en demeure pas moins une série féministe, montrant des femmes au caractère fort, pleines de détermination, et tenant tête aux hommes auxquels elles raflent le pouvoir et la position sociale.

Dans un contexte médiéval où la position de la femme par rapport à l’homme est bien inférieure et où les viols et les violences sont monnaie courante (et oui, ne l’oublions pas ! La cohérence narrative et historique n’est pas une fausse-bonne raison, même dans une série d’heroïc fantasy), des personnages tels que Daenerys, Cersei, Sansa, ou encore Brienne, Arya ou Yara, ont su s’établir une place de pouvoir ou une position sociale par rapport aux hommes, reléguant ainsi l’image de femme-objet (ou de morceau de viande) aux oubliettes. 

 

Game of Thrones - Daenerys TargaryenDAENERYS TARGARYEN

Daenerys est quand même l’un des personnages féminins les plus badass de Game of Thrones. Dernière descendante de sa lignée avec son frère, elle se fait vendre au début de la série par lui à Khal Drogo pour qu’il en fasse sa Khaleesi en échange de l’armée des Dothraki. D’abord traitée comme un objet par Viserys, elle est ensuite violée par son nouveau mari. Pauvre petite jeune fille perdue au milieu d’une horde de guerriers sanguinaires avec un frère sadique et égocentrique qui ne pense qu’à récupérer sa couronne, le destin de Daenerys semble bien sombre. Et pourtant, en faisant naître l’amour entre elle et Khal Drogo, elle devient une vraie Khaleesi et s’affirme en tant que femme de pouvoir. Par la suite, elle devient la Mère des Dragons en acquérant ses dragons qu’elle considère comme ses enfants, puis la Briseuse de chaînes en libérant les Immaculés qui deviennent son armée, et enfin la Mhysa en libérant les esclaves des citées esclavagistes d’Essos avant d’être à la tête de Meereen. Chef d’état et chef de guerre, Daenerys fait preuve d’une détermination et d’un aplomb sans faille face à ses adversaires, aussi masculin que féminin. On se souvient tous de la scène où elle brûle les chefs Dothraki et sort du brasier indemne devant un peuple hébété qui s’agenouille devant elle. Véritable image du féminisme, la Mère des Dragons a autant de pouvoir et de charisme que ses homologues masculins (et elle a des dragons en plus !). 

 

Game of Thrones - Cersei LannisterCERSEI LANNISTER

Reine de Westeros tout au long de Game of Thrones, Cersei apparaît comme une femme froide et calculatrice, prête à tout pour garder le trône sur lequel elle finit par s’asseoir à la suite de son mari et de ses enfants. Comme toutes les femmes de la série, elle n’est pas épargnée : d’abord mariée à un homme qu’elle n’aime pas, elle perd ses trois enfants qui sont sa raison de vivre, se fait violer par son frère (si, si, rappelez-vous lors de l’enterrement de Jeffrey) qui finit par l’abandonner pour rejoindre le camp du Nord et se fait humilier publiquement devant toute la ville par le Grand Moineau. Meurtrie, humiliée, déshonorée, Cersei garde néanmoins la tête haute tandis qu’elle décapite celle de ses ennemis. Faisant preuve de machiavélisme, de ruse et d’insensibilité, voire même de cruauté parfois, elle parvient à s’asseoir sur le Trône de Fer. Ces méthodes ne lui valent pas une grande popularité, mais il faut reconnaître qu’elles sont efficaces. Face à un monde d’hommes qui cherchent tous à prendre le pouvoir et s’asseoir sur le trône, Cersei parvient à garder sa place de reine en dirigeant du main de fer.

 

Game of Thrones - Sansa StarkSANSA STARK

Si les femmes de Game of Thrones ont eu leur lot de malheurs et d’épreuves, Sansa remporte la palme d’or. Témoin de la décapitation de son père par Joffrey dont elle est amoureuse, elle est ensuite humiliée et violentée par son futur mari et roi qui maintient ses fiançailles avec elle, jusqu’à l’arrivée de Margaery à la cour qui devient alors reine à sa place. Pensant être libérée de l’emprise de cet homme sadique, elle est alors mariée de force à Tyrion. S’échappant grâce à Little Finger, elle est ensuite mariée à Ramsay Bolton par lequel elle se fait violée et torturée. Jeune fille naïve, polie et obéissante jusqu’alors, elle en est un peu agaçante, voire détestable, même si nous avons pitié de son sort. Tout portait à croire qu’elle demeurerait la victime des hommes cruels de la série. Mais son désir de vengeance et de survie se réveille, et le petit oiseau se transforme alors progressivement en aigle. Elle parvient à échapper à Ramsay et à rejoindre Jon. Elle devient par la suite une femme de pouvoir et exécute ceux qui se sont servis d’elle : Ramsay, Little Finger. Intelligente, méfiante et persuasive, Sansa devient l’image du Nord et Lady de Winterfell. À la fin de son combat, elle obtient l’indépendance du Nord et devient la Reine du Nord. Tout comme Daenerys ou Cersei, Sansa prend le pouvoir sur les hommes qui cherchent à la rabaisser et monte sur le trône. Elle fait même mieux, elle crée son trône !

 

Margaery TyrellBONUS : MARGAERY TYRELL

Si Daenerys, Cersei et Sansa montent sur le trône grâce au pouvoir qu’elles acquièrent, un autre personnage féminin monte également sur le trône (deux fois même) grâce à ses talents de séduction : Margaery. En effet, la jolie rose de la maison Tyrell épouse d’abord le roi Joffrey (pendant très peu de temps), puis épouse le roi Tommen. Femme de pouvoir et ambitieuse, elle apparait pour la première fois dans la série comme femme de Renly Baratheon, avant de se présenter à la cour à la mort de son mari et de séduire le roi Joffrey. Consciente de son pouvoir de séduction et de ses charmes, elle les utilise contre les hommes (et les femmes) pour les manipuler et arriver à ses fins. Aussi intelligente et rusée que belle, elle est épaulée par sa grand-mère dont elle a hérité les talents de stratège politique. Adorée de tous, elle appuie son pouvoir en véritable séductrice. 

 

Lyanna MormontBONUS : LYANNA MORMONT

Du haut de ses 12 ans, Lyanna Mormont est la Lady de la maison Mormont et montre un aplomb et une maturité digne d’un vrai chef. Loyale envers la maison Stark et Jon Snow qu’elle reconnaît comme le Roi du Nord, Lyanna sait se faire respecter par ses hommes comme par les autres seigneurs. Femme de pouvoir, son opinion est écoutée et prise en compte tout autant, voire même plus, que ses confrères seigneurs masculins. Outre son pouvoir politique, elle montre aussi son grand courage lors de la bataille contre l’armée des morts , décidant de rester et de combattre aux côtés de ses hommes. On se souviendra tous de la scène où la jeune fille tue le géant ! A la fois guerrière et chef d’état, Lyanna est aussi impressionnante que ses homologues mâles (et peut-être même plus !).

 

Les femmes de la série savent s’imposer et se faire entendre face à un monde d’hommes sans pitié pour la condition féminine. Sachant transformer leurs malheurs et leurs épreuves pour en faire des forces, utilisant leurs atouts pour asseoir leur pouvoir et leur supériorité, ces femmes évincent les hommes et s’installent sur les trônes et les places de pouvoir. Elles apparaissent alors comme des icônes du féminisme, en femmes fortes et déterminées.  

Game of Thrones

Outre le pouvoir qu’elles raflent aux hommes, d’autres femmes de la série se placent à l’égal des hommes au niveau de la position sociale par le biais des faits d’armes. Mais ça, nous en parlerons dans un autre article !

Ana, 25 ans. Et si on recommençait à rêver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *